Contactez-nous : 418 623-1111 | info@chiropraticienne.ca

Les aliments qui aident à contrer l’inflammation

Présenté par le Centre de Santé chiropratique Lebourgneuf

Malgré l’opinion populaire, l’inflammation n’est pas nécessairement une mauvaise chose. L’inflammation est une partie importante de la guérison. C’est un signe que le corps est au travail, se guérissant lui-même. Toutefois, une inflammation grave peut prolonger la guérison et augmenter l’inconfort. Le secret est de prévenir l’inflammation excessive.

Comment prévenir l’inflammation excessive? Une bonne fonction vertébrale et une saine alimentation sont essentielles, c’est pourquoi la chiropratique est une arme puissante dans la lutte aux maux et douleurs. Votre chiropraticienne vous enseigne également comment mettre fin à l’inflammation par l’alimentation :

Les poissons gras
Le maquereau, le saumon, la truite, la sardine, le thon sont des moyens délicieux de combattre l’inflammation. L’acide gamma linolénique contenu dans ces poissons permet de diminuer la production de substances chimiques pro-inflammatoires.

Le pamplemousse et autres agrumes
Les bioflavonoïdes, substances chimiques abondantes dans les agrumes, sont les plus efficaces pour soulager l’inflammation au niveau cellulaire. De plus, la vitamine C, que l’on retrouve en abondance dans les agrumes, accélère la guérison du collagène. Attention, le pamplemousse et son jus entrent en interaction avec la plupart des médicaments. Consultez votre pharmacien.

Ananas et papaye
Avant de recourir aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, jetez un coup d’oeil à la section des fruits de votre épicerie. Les enzymes protéolytiques, qui brisent les protéines, sont une alternative beaucoup plus sûre. Ces enzymes comprennent la broméline (ananas) et la trypsine (papaye). Elles inhibent l’inflammation en prévenant les dommages aux tissus. Cela a pour résultat d’accélérer la guérison jusqu’à 50 % plus vite! Attention, on doit consommer ces enzymes avec un estomac vide, donc avant les repas.

Le son de riz
Il contient également une bonne quantité d’ingrédients anti-inflammatoires. Les études démontrent une inhibition de l’inflammation au niveau cellulaire.

Mets indiens
Plusieurs épices utilisées pour la cuisine indienne inhibent un processus chimique associé à l’inflammation appelé la cyclooxygénège. Mentionnons, entre autres, le cari, le curcuma, le gingembre, le poivre de Cayenne et le boswellia.

Aliments à éviter
En période d’inflammation intense, il est conseillé de diminuer la consommation de viandes rouges, de sucres raffinés, de gras saturés et de fritures.

Tous droits réservés © 2016 | Centre de santé chiropratique Lebourgneuf